Ce matin je suis en colère, des souvenirs reviennent à la surface. Ces moments je les vis et revis trop souvent. Je revis tout ce que je n’ai jamais dit à ceux qui m’ont blessé. Je me rappelle parfois comme si c’était hier et je voudrais que ces émotions s’éloignent de moi. Je voudrais qu’elles deviennent de lointains souvenirs, vagues et que leurs prénoms ne ressemblent qu’au brouillard.

La frustration est telle que j’ai besoin d’écrire en ce dimanche matin. J’ai envie de dire tout ce que j’ai sur le cœur sans remise en question même si je sais que j’ai aussi fait certains choix à une époque si sombre de ma vie.

Je me souviens Julie quand tu dénigrais mes goûts musicaux et que tu croyais ce qu’était avoir de la culture. Je voudrais te dire que non ma musique n’est pas pourrie et non tu ne sais pas mieux que les autres, redescends de ton nuage. Non Julie tu as aucune leçon à donner à personne.

Damien, je t’en ai dit des mots durs mais tu n’avais pas à humilier les autres alors que toi-même tu n’as pas le courage de parler devant tout le monde. Le sexisme et la goujaterie sais-tu ce que c’est ? Eh bien tu en es un bel exemple. Grandis, ça te fera du bien !

Que non Victor tu ne peux pas tout te permettre et que tu devrais essayer de te mettre à la place des autres un peu plus. Malgré tout, je te remercie pour nos moments et désolée d’avoir été ambiguë.

Anaïs, je regrette mes mots mais tu ne m’as pas laissé l’occasion de m’excuser et de pouvoir réparer ce qui pouvait l’être. Ton comportement a été bien puéril mais bon on a tous nos limites, n’est-ce pas ? Te rappelles-tu les épisodes où tu étais chez moi car ta vie était compliquée ? Te souviens-tu du soutien que je t’ai apporté ? Il semble que non ...

Antoine je t’appréciais vraiment mais tu es allé trop loin en me disant que tu étais content que j’aille mieux car tu n’y croyais pas et que c’était grâce à mon conjoint. Pardon?! Je pensais que toi tu étais plus sensé que les autres. Comme quoi, l’intelligence est surfaite il semblerait.

Andréa, j’aurais tellement apprécié que tu me dises ta vérité et que tu sois franche mais il semble que le courage manque à pas mal d’entre vous dans ce groupe. Et oui j’ai bien ressenti votre rejet avec Aurélien. Tu me laisse un goût amer, je nous ai cru proche.

Maeva au moins toi tu m’as dit ce que tu pensais au pire moment de ma vie. Je voulais mourir et tu m’as dit que mon désespoir tu ne pouvais pas l’entendre. Au moins je savais que je ne devais rien attendre de toi.

Ah quel sens de l’amitié quand j’y pense ! Moi je n’ai jamais profité de vous en venant à une fête d’anniversaire car je voulais me reposer et ton anniversaire bah je m’en moque. Manger et boire gratuitement, pourquoi s’en priver ?

Passons aux non-remerciements : Je ne vous remercie pas de m’avoir fait sentir que vous me voyez pour voir mon conjoint. Je ne vous remercie pas de m’avoir fait sentir pas assez bien pour vous. Je ne vous remercie pas de m’avoir fait comprendre que je n’étais pas assez forte pour m’en sortir seule. Je ne vous remercie pas pour m’avoir mener vers le bas.

Avec du recul, je me dis que je devais être vraiment très mal pour vous laisser entrer dans ma vie. Vous avez été irrespectueux, odieux, profiteurs. Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu de bons moments mais ils ne compensent pas la peine. Vous avez profité de ma gentillesse et de ma sensibilité. Vous en aviez assez de ma tristesse et bien je vais vous dire, votre comportement a contribué à mon mal être.

C’est dommage car j’aurais pu connaître d’autres personnes et je vous ai choisi. Sans doute qu’il fallait passer par là pour comprendre que jamais plus je ne voudrais d’amis comme vous. Ce qui est sûr, c’est que vous ne saviez pas à quel point je serai résiliente et je suis si satisfaite de vous faire ce pied de nez. Je suis heureuse et c’est bien parce que vous n’êtes plus dans ma vie.

Vous n’aurez plus jamais rien de moi. Bonne route !

Le 06/03/2022.

 

NB: image, Karaté Le Coucher Du Soleil Se - Photo gratuite sur Pixabay

 

Retour à l'accueil