Des enfants nous étions

L'amitié est possible à tous âges

Elle nous liait

Un jour, je dus partir

L'espoir gardait mon cœur sauf

Notre amitié pouvait dépasser le temps

Perdu, je t'avais perdu

Un matin de septembre j'ai su

Perdu, je t'avais perdu

La maladie t'avait emporté

Perdu, je t'avais perdu

Mon cœur saignait

A nos souvenirs d'enfance

Je ne t'oublierai jamais

Octobre 2016

Retour à l'accueil